HORTICULTURE

fiche metier horticulture

L’horticulture recouvre des métiers très divers dans les secteurs de la production, de la commercialisation, de la recherche et de l’expérimentation.

Le secteur horticole recrute un personnel qualifié.

fiche metier horticulture2

Dynamique de la filière horticole
Dans ce secteur de plus en plus structuré, la distinction entre les métiers de l’horticulture et du paysage est de rigueur. Le secteur de l’horticulture se caractérise par :
• sa haute technicité (on compte 7500 ha de serres en France, maraîchage compris),
• sa constante évolution (face à la concurrence, les professionnels doivent en permanence s’adapter à la demande des clients, en s’efforçant de produire au moindre coût),
• l’embauche de personnels à tous niveaux de qualification.

Les employeurs

Les jeunes titulaires de l’un des diplômes cités, peuvent travailler dans le secteur de la production (chez un pépiniériste, un maraîcher, un arboriculteur, un horticulteur ou un floriculteur), de la commercialisation (en jardineries, fleuristes, mais aussi dans les services commerciaux de sociétés spécialisées en amont ou en aval de la filière horticole), du conseil, de la recherche expérimentale ou de la formation. Il faut ajouter le secteur du paysage et des jardinsespaces verts, pour lequel il existe des formations spécifiques mais qui peuvent employer également des spécialistes de l’horticulture.

 

pdfLes métiers de l'HORTICULTURE361.22 Ko

VOIR LES ÉTABLISSEMENTS PRÉPARANT CES FORMATIONS.

Copyright © 2015 CNEAP Aquitaine - Conception Internet Bordeaux            

Site utilisant des cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris

En application de la directive européenne dite " paquet télécom ", les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs. Ce consentement est valable 13 mois maximum. Certains traceurs sont cependant dispensés du recueil de ce consentement.

S'informer sur le site de la CNIL.